En ces temps de crise économique, l'un des moyens d'agir est de partager!

Il est aujourd'hui de plus en plus important de savoir partager son savoir, son expérience, ses contacts, son argent, pour créer de nouveaux espaces de liberté et d'espoir. Un paysan malgache qui reçoit les moyens de cultiver son champ ou d'élever son zébu peut reprendre confiance et apporter énormément à son village. Et cette aide, pour une organisation ou une personne privée d'un pays développé, peut sembler dérisoire. Il ne faut pas oublier que le salaire moyen d'un paysan malgache est de 30€. .